Comment inverser la dégradation démocratique en France et en Europe

En réponse au questionnaire d’ATTAC « Ratifier sans consulter le peuple ? Les candidats doivent s’expliquer »

Introduction

Les inégalités sociales n’ont jamais été aussi fortes, aussi bien entre le Nord et le Sud qu’au sein des sociétés dites « développées » (ou plutôt occidentalisées). Ainsi, les médias et le système politique qui y est associé, notamment à travers le financement des partis politiques, sont dans les mains d’une poignée de personnes que l’on peut qualifier d’oligarchie. Nous ne vivons pas dans une démocratie mais dans une oligarchie, pour reprendre le titre de l’excellent livre d’Hervé Kempf.

Le déficit démocratique n’est pas que politique et investis le champ social et culturel, à travers l’agression publicitaire qui pervertis et colonise nos imaginaires, et fait de nous, non pas des citoyens autonomes (au sens de Castoriadis), mais des travailleurs/consommateurs compulsifs.

On peut aussi évoquer notre système économique totalement dépendant de la croissance, et qui nous oblige à croître en consommant toujours plus de choses inutiles, ou à mourir (effondrement économique), le tout en subissant plans d’austérité après plans d’austérité dans le but de sauver le système financier et par là même l’oligarchie… La boucle est bouclée…

Enfin, on assiste, de manière générale, à un essoufflement de la démocratie représentative. Des mouvements comme les indigné-e-s, occupy ou encore la multitude d’alternatives concrètes autogérées, sans oublier de parler de l’abstention toujours plus forte et de la montée des extrémismes, nous rappellent que les élections ne sont qu’un outil de la démocratie et non un aboutissement en soi. Cela pose aussi la question de la politique-spectacle et du rôle joué, avec la complicité des politiques mainstream, par les médias et leur culture de la « petite formule », de la personnalisation…

Ainsi nous avons décidé de ne pas avoir de candidats aux présidentielles afin de critiquer cette politique spectacle et cette personnalisation de la politique sacralisée par l’institution présidentielle, devenue la caricature monarchique d’une oligarchie au service des riches qui ne convainc plus grand monde.

9. Décroissance, démographie et immigration

9. Décroissance, démographie et immigration from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Liste des vidéos : partipourladecroissance.net/?page_id=6736
Entretiens filmés de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

Porter la décroissance aux législatives 2012 : pour une écologie sociale, anti-productiviste et anti-capitaliste

La société de croissance accumule dramatiquement toutes les crises : économique, environnementale, sociale, culturelle et politique. L’absurdité de ce modèle de société n’est malheureusement plus à démontrer tant les inégalités sont devenues flagrantes, le mal-être de plus en plus insoutenable et les catastrophes industrielles, sociales et/ou naturelles, presque quotidiennes.

http://stephane.madelaine.free.fr/decroissance/logo_MOC.gif

La crise dite de la dette est un prétexte pour augmenter ces inégalités, s’attaquer aux acquis sociaux et aux services publics, pour justifier des lois qui réduisent les libertés et bafouent la démocratie, et s’enfoncer toujours plus dans les mauvaises recettes de la société de croissance. « Ni austérité, ni relance », il est aujourd’hui grand temps de construire ensemble une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Les élections législatives sont l’une des occasions de dire « stop », de rompre avec la politique libérale et inégalitaire de la droite, de s’opposer à la politique d’accompagnement du système capitaliste défendue par la gauche « sociale »-libérale, et de refuser la montée des extrêmes-droites et de leurs idées xénophobes.
Aux côtés des mobilisations sociales et écologiques, aux côtés des expérimentations sociales et des alternatives concrètes en milieu urbain et en zone rurale, aux côtés des services publics à défendre et développer, conscients des enjeux de ces élections, nous voulons amener notre projet jusqu’à l’Assemblée Nationale et avant tout auprès des français.

Le programme des objecteurs de croissance est radicalement anti-capitaliste, anti-productiviste, écologiste, féministe, et internationaliste. Il propose des solutions à la fois justes socialement et soutenables écologiquement : Dotation Inconditionnelle d’Autonomie ( revenu inconditionnel , gratuité des besoins de base couplée à une forte progressivité des prix pour la consommation supplémentaire, services publics, monnaies locales fondantes et monnaie nationale), alliée à un Revenu Maximum Autorisé, Relocalisation et circuits courts (agriculture, productions manufacturées,…), agriculture écologique et sortie de l’industrialisme.
Comme les « Indignés », les mouvements d’occupation et les marches populaires, nous exigeons plus de démocratie et la dignité pour toutes et tous : accès au logement, à une alimentation saine, à la santé, à l’éducation et à la culture. C’est ainsi que nous obtiendrons le Bien-Vivre pour tous.
Si nous sommes conscients qu’il faut tout faire pour ne pas produire plus de gaz à effet de serre que la biosphère ne peut en absorber et, dans ce contexte qu’il faut réduire l’usage des énergies fossiles en particulier dans les transports dans le pays le plus nucléarisé au monde, notre programme est aussi celui de celles et ceux qui en appellent à un choix décisif et immédiat de sortie du nucléaire civil et militaire, et d’entamer une transition énergétique nécessaire à l’aboutissement de cet objectif et à la création de centaines de milliers d’emplois alternatifs.

Le Mouvement des Objecteurs de Croissance (MOC) et le Parti Pour La Décroissance (PPLD) appellent tous ceux et celles qui partageront un programme radicalement écologiste, social et anti-productiviste à s’engager dans la campagne des législatives pour faire résonner les idées et les expérimentations minoritaires sociales et écologiques.
Le rapprochement avec les autres forces politiques doit s’analyser et se décider localement, en privilégiant les interlocuteurs qui sont incontestablement anti-productivistes et anti-nucléaires mais également indépendants vis-à-vis du PS, et de ses futures partenaires de gouvernement.

Vous aussi, participez à la campagne des objecteurs et objectrices de croissance en vous présentant comme candidat-e-s (titulaire ou suppléant-e), mais aussi en organisant des débats, en allant discuter avec les autres candidats, en collant des affiches, en distribuant des tracts…
Nous tâcherons de faciliter toute candidature dès lors qu’elle partage les idées de ce programme, par un soutien technique et humain.

Pour plus de renseignements, contacter : legislatives-oc-2012@lists.riseup.net

 

http://stephane.madelaine.free.fr/decroissance/logo_MOC.gif
http://www.les-oc.info/


http://www.partipourladecroissance.net/

source : http://www.partipourladecroissance.net/?p=7006

Tous de trop ?

Penser une société où chacun ait sa place.

Les réformes se succèdent dans notre pays, laissant un goût très amer dans la bouche des citoyens. Après nous avoir très pédagogiquement expliqué que nous devions sauver les banques d’une faillite dont elles étaient responsables et ce pour éviter une catastrophe qui aurait touché chacun d’entre nous, on nous explique maintenant que les responsables de la crise, c’est… nous.

Car bien entendu, nous sommes tous en trop. Nous vivons tous aux crochets de quelqu’un. Lire la suite

Le mensuel « La Décroissance » se pique de voter pour une démondialisation rose

Cette semaine, nous découvrons que subitement, « le journal de la Décroissance », qui ne représente plus qu’une équipe très réduite autour de Vincent Cheynet, et non les OC dans leur diversité, décide d’effectuer un virage à 180° et de prendre position pour soutenir Arnaud Montebourg dans sa course aux primaires socialistes. Quelle surprise ! Ces derniers temps, le mensuel s’est surtout manifesté par son acharnement dogmatique contre des personnalités qualifiées d’écotartuffes car jugées insuffisamment engagées dans l’écologie ou la Décroissance.

Nous soulignons la « relative fraîcheur » qu’apporte Arnaud Montebourg dans ces primaires, au sein d’une « gauche » européenne en déficit d’idées et de réponses face à la crise anthropologique actuelle. De même, c’est avec un « plaisir, certes limité », alors que nous militons pour une repolitisation de la société et une resocialisation de la politique, que nous observons l’engouement relatif qu’engendrent ces primaires, qu’elles soient socialistes ou écologistes (EELV). Par contre, nous ne pouvons qu’en constater les limites à la fois sur le fond et sur la forme.
Lire la suite

Carte pour aller à la rencontre des Objecteurs de Croissance de votre région

La carte ci-dessous a plusieurs fonctions

  • Elle permet d’aller à la rencontre d’autres objecteurs de croissance :
    • envoyez un courriel aux personnes qui se sont déjà manifestées en donnant une adresse de contact
    • rendez-vous aux événements déjà organisés par des objecteurs de croissance
  • Vous faire connaître des autres objecteurs de croissance :
    • en donnant une adresse mail de contact, ou l’adresse de votre site web
    • en organisant vous-mêmes une action autour de « la campagne 2012« 

Dans les deux cas, l’objectif est de faciliter des rencontres réelles.
Les rencontres réelles sont indispensables.

Les outils internet sont utiles pour organiser des rendez-vous, mais ils ne peuvent pas créer du lien à eux seuls.

[mappress mapid="1"]

 

Pour être référencé sur cette carte, il suffit d’envoyer à contact@decroissance2012.fr :

  1. le lieu où apparaîtra votre référencement
  2. le message que vous désirez voir diffuser sur la carte
  3. une adresse mail de contact… ou si vous n’en n’avez pas …
  4. de préciser si vous désirez bénéficier d’une adresse mail de contact/discussion du type region@ml.decroissance2012.fr (notice de fonctionnement ici)
  5. un numéro de téléphone (optionnel)
  6. un site web (optionnel)

Merci d’indiquer explicitement « je souhaite être référencé« , dans votre courriel, afin d’éviter les impairs.

Appel : notre candidatE est la Décroissance

Mis en avant

Pour une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Télécharger la version imprimable pour la distribuer autour de vous

La société de croissance accumule dramatiquement toutes les crises : économique, environnementale, sociale, culturelle et politique. L’absurdité de ce modèle de société n’est malheureusement plus à démontrer tant les inégalités sont devenues flagrantes, le mal-être de plus en plus insoutenable et les catastrophes industrielles, sociales et/ou naturelles, presque quotidiennes. Il est aujourd’hui grand temps de construire ensemble une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Il s’agit de mieux partager le gâteau, de limiter sa taille, mais aussi de lui donner un meilleur goût !

C’est pourquoi, nous, Collectif Décroissance 2012, proposons de participer aux élections présidentielles, rendez-vous politique majeur de notre démocratie malade, afin : Lire la suite