Campagnes Décroissance 2012 : tout reste à faire !

Mis en avant

Il y a un an nous lancions l’appel Décroissance 2012 : notre candidatE est la Décroissance. Nous sommes plus d’un millier à avoir signé cet appel. Sans illusion, nous souhaitions apporter quelques graines de réflexions et de débat pour critiquer ce qu’il y a de pire dans la politique spectacle personnalisée. Ce que nous venons de vivre ces dernières semaines nous donne doublement raison : premièrement, cette campagne ne laisse qu’une place minime aux petites candidatures et/ou critiques avec le système, et deuxièmement nous venons de vivre plusieurs semaines de non-débats !

Alors que notre civilisation occidentale fait face à une convergence de crises toutes aussi dévastatrices les unes que les autres, nous assistons à un grand guignol politique où le twit de la première dame, les combats de coqs ici ou là et les petites formules si chères à nos journaleux du microcosme parisien passent en bouclent dans les médias. Cela se traduit, une fois n’est pas coutume, par une très forte abstention, qui n’interpelle surtout pas les gagnants de cette parodie de démocratie.

Pendant ce temps, la misère, conséquence de plans d’austérité désespérés ayant pour but d’essayer de sauver un système économique mourant et par là-même l’oligarchie qu’il nourrit, continue à ronger une part toujours plus grande des populations avec ses méfaits (suicide, dépression, replis identitaires et montées des extrêmes droites, etc.). De plus, la religion de la croissance nous est servi à toutes les sauces, en particulier verte, pour mieux éluder tout débat de fond sur ce système productif qui n’en finit de nous amener toujours plus vite dans le mur.

Élections, pièges à cons ? Non, force est tout de même de constater, que ces élections, loin des plateaux TV, permettent tout de même d’ouvrir des débats, de faire se rencontrer des personnes, comme nous l’avons vécu dans les 40 circonscriptions où des objectrices et objecteurs de croissance se sont présenté-e-s. De même, à travers nos relations avec le FG, des brèches de débat et d’espoir s’ouvrent. Nous avons aussi eu des discussions et des partenariats riches avec les copains et les copines du NPA et des Alternatifs. Enfin souhaitons bonne chance à EELV, aveuglée par l’illusion qu’il suffirait d’avoir le pouvoir pour changer la société et embarquée dans une drôle d’aventure !
Dans notre démarche à la fois de convergence des gauches autour de l’anti-productivisme, mais aussi dans notre stratégie de transition sereine et démocratique, c’est-à-dire, de changement de la société à partir de l’existant, les élections restent un outil important qui offrent un espace de débat et de rencontre.
Heureusement, il n’est pas le seul, c’est pourquoi nous devons continuer, ici et maintenant, sans illusion et sans attendre, à débattre, discuter, expérimenter, à aller la rencontre et ainsi colporter la Décroissance sur ses quatre niveaux politiques.De même, la situation économique actuelle, plus qu’instable, nous invite à être présent dans les débats, les manifestions, à la fois dans notre rôle de poil à gratter idéologique, d’empêcheur de penser en rond, mais encore plus avec nos propositions, notre stratégie politique et nos expériences concrètes.

Les turbulences à venir peuvent faire basculer cette société du mauvais côté, la guerre, les replis identitaires, l’éco-fascisme, mais aussi, du meilleur. En nous appuyant sur les graines de réflexions, d’idées, d’expérimentations, d’expériences individuelles et collectives que nous continuons à semer ici et là… nous espérons construire ensemble une société du Buen Vivir.

Campagne Présidentielle
http://www.decroissance2012.fr/

Campagne Législatives
http://decroissance-elections.fr/

Soutenez les candidatures

Une croissance illimitée dans un monde limité est une absurdité

Appel : notre candidatE est la Décroissance

Mis en avant

Pour une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Télécharger la version imprimable pour la distribuer autour de vous

La société de croissance accumule dramatiquement toutes les crises : économique, environnementale, sociale, culturelle et politique. L’absurdité de ce modèle de société n’est malheureusement plus à démontrer tant les inégalités sont devenues flagrantes, le mal-être de plus en plus insoutenable et les catastrophes industrielles, sociales et/ou naturelles, presque quotidiennes. Il est aujourd’hui grand temps de construire ensemble une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Il s’agit de mieux partager le gâteau, de limiter sa taille, mais aussi de lui donner un meilleur goût !

C’est pourquoi, nous, Collectif Décroissance 2012, proposons de participer aux élections présidentielles, rendez-vous politique majeur de notre démocratie malade, afin : Lire la suite

Lancement de la campagne et point presse le 21 avril 2012

Inscrivez-vous pour devenir candidatE, suppléantE, militantE : http://decroissance-elections.fr/devenir-candidat/

 

Suite à l’appel MOC/PPLD du 1er mars, des citoyennes et citoyens ordinaires ont répondu favorablement et seront candidats pour porter la décroissance aux législatives 2012.

Le programme des objecteurs de croissance, soutenu par Paul Ariès, est radicalement anti-capitaliste, anti-productiviste, écologiste, féministe, et internationaliste. Il propose des solutions à la fois justes socialement et soutenables écologiquement, s’appuyant sur huit axes principaux :

  • Dotation inconditionnelle d’autonomie (revenu inconditionnel, gratuités, monnaies locales fondantes) et Revenu maximum acceptable (RMA)
  • Révolution par les gratuités (des besoins de base et surrenchérissement du mésusage)
  • Après-développement (sortir de l’industrialisme, agriculture paysanne, production manufacturée)
  • Relocalisation des productions et des consommations (circuits-courts et courts-circuits)
  • Transitions énergétiques (après-fossiles, renouvelables, sobriété volontaire, déconsommation)
  • Arrêt immédiat des nucléaires (civil et militaire)
  • Réduction du temps de travail (autonomie généralisée de la vie)
  • Pour une première démocratie (nouveau contrat social, démocraties directes et indirectes)

En cohérence avec la plateforme de convergence de Beaugency, nous proposons de continuer à rassembler les objecteurs de croissance lors d’un lancement de campagne le 21 avril 2012, et par l’intermédiaire d’un site internet.

La réunion du 21 avril aura lieu à l’Hélicon Café
- Hélicon Café, 99 rue de Charenton, Paris 12e (ici), à partir de 13h00 (Métro : Gare de Lyon – Ledru-Rollin – RER : A,D)
- Elle a pour premier objectif d’aider les objecteurs de croissance à se rencontrer, à faire un point sur les candidatures, à faciliter les créations de binômes candidatE/suppléantE, à aider à remplir les documents administratifs et à faire un point sur les textes et communiqués, etc. Bref, du concret.

- Elle a pour second objectif d’informer, via la presse, de la présence d’objecteurs de croissance aux prochaines élections législatives

Le site internet http://decroissance-elections.fr/ est un outil de rassemblement.

- Les personnes souhaitant porter le décroissance aux élections, en étant candidatE, suppléantE, mandataire financier , peuvent s’inscrire via le formulaire (disponible ici http://decroissance-elections.fr/devenir-candidat/), pour ensuite bénéficier d’une aide technique, financière, et de communication.
- Les personnes souhaitant seulement se renseigner trouveront la liste des candidatures anti-capitalistes et anti-productivistes ainsi qu’un contact.

L’objection de croissance a besoin d’un grand nombre de candidats pour continuer à essaimer ses idées lors d’actions citoyennes, d’alternatives concrètes, de mobilisation unitaires, etc.. Rejoignez-nous

Comment inverser la dégradation démocratique en France et en Europe

En réponse au questionnaire d’ATTAC « Ratifier sans consulter le peuple ? Les candidats doivent s’expliquer »

Introduction

Les inégalités sociales n’ont jamais été aussi fortes, aussi bien entre le Nord et le Sud qu’au sein des sociétés dites « développées » (ou plutôt occidentalisées). Ainsi, les médias et le système politique qui y est associé, notamment à travers le financement des partis politiques, sont dans les mains d’une poignée de personnes que l’on peut qualifier d’oligarchie. Nous ne vivons pas dans une démocratie mais dans une oligarchie, pour reprendre le titre de l’excellent livre d’Hervé Kempf.

Le déficit démocratique n’est pas que politique et investis le champ social et culturel, à travers l’agression publicitaire qui pervertis et colonise nos imaginaires, et fait de nous, non pas des citoyens autonomes (au sens de Castoriadis), mais des travailleurs/consommateurs compulsifs.

On peut aussi évoquer notre système économique totalement dépendant de la croissance, et qui nous oblige à croître en consommant toujours plus de choses inutiles, ou à mourir (effondrement économique), le tout en subissant plans d’austérité après plans d’austérité dans le but de sauver le système financier et par là même l’oligarchie… La boucle est bouclée…

Enfin, on assiste, de manière générale, à un essoufflement de la démocratie représentative. Des mouvements comme les indigné-e-s, occupy ou encore la multitude d’alternatives concrètes autogérées, sans oublier de parler de l’abstention toujours plus forte et de la montée des extrémismes, nous rappellent que les élections ne sont qu’un outil de la démocratie et non un aboutissement en soi. Cela pose aussi la question de la politique-spectacle et du rôle joué, avec la complicité des politiques mainstream, par les médias et leur culture de la « petite formule », de la personnalisation…

Ainsi nous avons décidé de ne pas avoir de candidats aux présidentielles afin de critiquer cette politique spectacle et cette personnalisation de la politique sacralisée par l’institution présidentielle, devenue la caricature monarchique d’une oligarchie au service des riches qui ne convainc plus grand monde.

10. Décroissance et relations internationales : institutions et relations nord-sud

10. Décroissance et relations internationales : institutions et relations nord-sud from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Même si une croissance infinie dans un monde fini était possible, elle resterait absurde. Comment ouvrir des chemins vers d’autres mondes ?

Liste des vidéos : partipourladecroissance.net/?page_id=6736
Entretiens filmés de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

9. Décroissance, démographie et immigration

9. Décroissance, démographie et immigration from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Liste des vidéos : partipourladecroissance.net/?page_id=6736
Entretiens filmés de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

8. La Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA)

8. La Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA) from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Liste des vidéos : http://www.decroissance2012.fr/?page_id=374
Entretiens filmés de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

La Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA), un outil pour l’égalité et la dignité.
partipourladecroissance.net/?p=7003

Promouvoir une transition démocratique et sereine vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

« L’homme ne désire pas par nature gagner de plus en plus d’argent, mais il désire tout simplement vivre selon son habitude et gagner autant d’argent qu’il lui en faut pour cela”.
Max Weber

Version de mars 2012. lire la suite

Soutien au programme législatif du MOC et du PPLD

Je me réjouis de l’accord national conclu entre les deux mouvements politiques de la décroissance (Le MOC et le PPLD) qui défendent une décroissance résolument anticapitaliste et antiproductiviste, une décroissance qui n’est ni sectaire ni punitive, une décroissance émancipatrice. Les électrices et les électeurs avaient besoin de la clarté de cet accord pour faire échec à la propagande de nos adversaires qui soit réclament « toujours plus » de croissance, comme si la Terre pouvait encore le supporter, comme si leur croissance n’entretenait pas les inégalités sociales, soit imposent ou banalisent la récession, comme si le « toujours moins » n’était pas simplement l’autre face du même système, comme si la décroissance se devait d’applaudir à l’austérité ou se réjouir de l’augmentation du prix du pétrole ou des denrées alimentaires, cause de tant de souffrances. Lire la suite

Porter la décroissance aux législatives 2012 : pour une écologie sociale, anti-productiviste et anti-capitaliste

La société de croissance accumule dramatiquement toutes les crises : économique, environnementale, sociale, culturelle et politique. L’absurdité de ce modèle de société n’est malheureusement plus à démontrer tant les inégalités sont devenues flagrantes, le mal-être de plus en plus insoutenable et les catastrophes industrielles, sociales et/ou naturelles, presque quotidiennes.

http://stephane.madelaine.free.fr/decroissance/logo_MOC.gif

La crise dite de la dette est un prétexte pour augmenter ces inégalités, s’attaquer aux acquis sociaux et aux services publics, pour justifier des lois qui réduisent les libertés et bafouent la démocratie, et s’enfoncer toujours plus dans les mauvaises recettes de la société de croissance. « Ni austérité, ni relance », il est aujourd’hui grand temps de construire ensemble une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

Les élections législatives sont l’une des occasions de dire « stop », de rompre avec la politique libérale et inégalitaire de la droite, de s’opposer à la politique d’accompagnement du système capitaliste défendue par la gauche « sociale »-libérale, et de refuser la montée des extrêmes-droites et de leurs idées xénophobes.
Aux côtés des mobilisations sociales et écologiques, aux côtés des expérimentations sociales et des alternatives concrètes en milieu urbain et en zone rurale, aux côtés des services publics à défendre et développer, conscients des enjeux de ces élections, nous voulons amener notre projet jusqu’à l’Assemblée Nationale et avant tout auprès des français.

Le programme des objecteurs de croissance est radicalement anti-capitaliste, anti-productiviste, écologiste, féministe, et internationaliste. Il propose des solutions à la fois justes socialement et soutenables écologiquement : Dotation Inconditionnelle d’Autonomie ( revenu inconditionnel , gratuité des besoins de base couplée à une forte progressivité des prix pour la consommation supplémentaire, services publics, monnaies locales fondantes et monnaie nationale), alliée à un Revenu Maximum Autorisé, Relocalisation et circuits courts (agriculture, productions manufacturées,…), agriculture écologique et sortie de l’industrialisme.
Comme les « Indignés », les mouvements d’occupation et les marches populaires, nous exigeons plus de démocratie et la dignité pour toutes et tous : accès au logement, à une alimentation saine, à la santé, à l’éducation et à la culture. C’est ainsi que nous obtiendrons le Bien-Vivre pour tous.
Si nous sommes conscients qu’il faut tout faire pour ne pas produire plus de gaz à effet de serre que la biosphère ne peut en absorber et, dans ce contexte qu’il faut réduire l’usage des énergies fossiles en particulier dans les transports dans le pays le plus nucléarisé au monde, notre programme est aussi celui de celles et ceux qui en appellent à un choix décisif et immédiat de sortie du nucléaire civil et militaire, et d’entamer une transition énergétique nécessaire à l’aboutissement de cet objectif et à la création de centaines de milliers d’emplois alternatifs.

Le Mouvement des Objecteurs de Croissance (MOC) et le Parti Pour La Décroissance (PPLD) appellent tous ceux et celles qui partageront un programme radicalement écologiste, social et anti-productiviste à s’engager dans la campagne des législatives pour faire résonner les idées et les expérimentations minoritaires sociales et écologiques.
Le rapprochement avec les autres forces politiques doit s’analyser et se décider localement, en privilégiant les interlocuteurs qui sont incontestablement anti-productivistes et anti-nucléaires mais également indépendants vis-à-vis du PS, et de ses futures partenaires de gouvernement.

Vous aussi, participez à la campagne des objecteurs et objectrices de croissance en vous présentant comme candidat-e-s (titulaire ou suppléant-e), mais aussi en organisant des débats, en allant discuter avec les autres candidats, en collant des affiches, en distribuant des tracts…
Nous tâcherons de faciliter toute candidature dès lors qu’elle partage les idées de ce programme, par un soutien technique et humain.

Pour plus de renseignements, contacter : legislatives-oc-2012@lists.riseup.net

 

http://stephane.madelaine.free.fr/decroissance/logo_MOC.gif
http://www.les-oc.info/


http://www.partipourladecroissance.net/

source : http://www.partipourladecroissance.net/?p=7006

7. Crise de la dette et Décroissance : le plan B

7. Crise de la dette et Décroissance : le plan B from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Liste des vidéos : http://www.decroissance2012.fr/?page_id=374
Entretiens filmé de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

Pour aller plus loin :
- AAA : le drame est-il celui qu’on croit ? : partipourladecroissance.net/?p=6804
- Attac s’adresse aux candidats à la présidentielle : voici la réponse de la candidatE de la Décroissance : decroissance2012.fr/?p=357
- Crise de la dette : le plan B est dans l’oBjection de croissance :partipourladecroissance.net/?p=6444

Lire la suite

6. Décroissance : démondialisation, protectionnisme ou relocalisation ouverte ?

6. Décroissance : démondialisation, protectionnisme ou relocalisation ouverte ? from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Liste des vidéos : partipourladecroissance.net/?page_id=6736
Entretiens filmé de Vincent Moreau, pour le collectif Décroissance 2012, avec Vincent Liegey du Parti Pour La Décroissance.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

L’avenir est à la relocalisation ouverte

Lire la suite

Tous de trop ?

Penser une société où chacun ait sa place.

Les réformes se succèdent dans notre pays, laissant un goût très amer dans la bouche des citoyens. Après nous avoir très pédagogiquement expliqué que nous devions sauver les banques d’une faillite dont elles étaient responsables et ce pour éviter une catastrophe qui aurait touché chacun d’entre nous, on nous explique maintenant que les responsables de la crise, c’est… nous.

Car bien entendu, nous sommes tous en trop. Nous vivons tous aux crochets de quelqu’un. Lire la suite

5. Quelle stratégie politique pour la Décroissance ?

5. Quelle stratégie politique pour la Décroissance ? from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

Pour aller plus loin :
Plate forme de convergence : partipourladecroissance.net/?page_id=6122
Repolitiser la société, resocialiser la politique : http://www.partipourladecroissance.net/?p=6843
Lire la suite

4. La Décroissance : l’histoire d’un mouvement

Le collectif décroissance 2012 vous propose 10 entretiens filmés pour mieux comprendre la Décroissance Politique. Ils vont être successivement mis en ligne pour la fin du mois de février. Voici le n°3

4. La Décroissance : l’histoire d’un mouvement from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Liste des vidéos : partipourladecroissance.net/?page_id=6736

Pour signer l’Appel : decroissance2012.fr
Plus d’infos : partipourladecroissance.net
Contact : contact@decroissance2012.fr

Pour aller plus loin :
Généalogie des mouvements politique de la Décroissance en France :
- http://www.partipourladecroissance.net/?page_id=4819
- http://www.partipourladecroissance.net/?page_id=6112

La Décroissance arrive en Hongrie : partipourladecroissance.net/?p=6252
Quand la Décroissance décolonise le monde académique : partipourladecroissance.net/?p=6675

3. Aux origines de la Décroissance

Le collectif décroissance 2012 vous propose 10 entretiens filmés pour mieux comprendre la Décroissance Politique. Ils vont être successivement mis en ligne pour la fin du mois de février. Voici le n°3

3. Aux origines de la Décroissance from Décroissance – Degrowth on Vimeo.

Aux origines de la Décroissance :
- Approche physique :
Nicholas Georgescu-Roegen : vimeo.com/14288450
Le pic de pétrole : partipourladecroissance.net/?p=170
partipourladecroissance.net/?s=pic+de+p%C3%A9trole
Appauvrissement des sols : youtube.com/watch?v=vzMhB1fgWew

- Approche culturelle :
Ivan Ilitch : partipourladecroissance.net/?p=5019
partipourladecroissance.net/?p=3478
André Gorz : partipourladecroissance.net/?p=6713
Jacques Ellul : partipourladecroissance.net/?p=1146
Cornelius Castoriadis : la-bas.org/article.php3?id_article=2208&var_
Serge Latouche : partipourladecroissance.net/?p=5758

Et beaucoup d’autres…

Lire la suite